Partager vos sujets préférés sur FACEBOOK
Partager
Meteo Live


For more widgets please visit www.yourminis.com

Menu de SOM-SAIF
Facebook fans
Programme tv
Derniers sujets
» Splinter Cell:1+2+3
Sam 23 Jan - 14:09 par jaja17

» Prince of Persia 3: The Two Thrones
Sam 23 Jan - 13:55 par jaja17

» Resident Evil 5
Sam 23 Jan - 13:40 par jaja17

» LEFT 4 DEAD
Sam 23 Jan - 13:18 par jaja17

» Prototype
Sam 23 Jan - 12:49 par jaja17

» Samsung : Le nouveau Corby sera moins cher
Mer 20 Jan - 13:51 par BOCH

» Michael Jackson : « Another Day » nouveau titre inédit
Lun 4 Jan - 20:39 par BOCH

» Flash Forward - Série 2010 - saison 1 VOSTFR
Sam 2 Jan - 16:49 par BOCH

» INFOSPORT 2010
Ven 1 Jan - 19:47 par BOCH

Publicité
Publicité
Partager les sujets de som-saif
Partager

INFOSPORT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

INFOSPORT

Message  BOCH le Lun 7 Déc - 20:14










UEFA CHAMPIONS LEAGUE 2009-2010
6ème journée



Programmes
















Football - Ligue 1 LFP
L'OL en plein cauchemar





Lyon a encore sombré défensivement dimanche soir à Lille. L'OL, qui n'a désormais gagné qu'un seul de ses sept derniers matches de championnat, continue de vivre un automne particulièrement difficile. Même si Jean-Michel Aulas minimise la portée des déboires actuels de son équipe.









Football - Qualifications 2010 Afrique
L'Egypte inflexible





L'Egypte a demandé des compensations suite aux incidents ayant eu lieu en marge des deux rencontres Algérie-Egypte, qualificatives pour le Mondial-2010. En échange, l'ambassadeur d'Egypte en Algérie pourrait retourner à Alger.

Code:
[b]L’Egypte a décidé qu’elle renverra son ambassadeur à Alger en échange de compensations de la part de l’Algérie. Cette demande fait suite aux incidents violents qui ont été perpétrés contre la communauté égyptienne d’Algérie autour du dernier match de la phase africaine de qualification pour la Coupe du monde et du match de barrage, toujours entre l’Algérie et l’Egypte, qui a eu lieu à Omddurman, au Soudan.

Des locaux d’entreprises, des commerces et même certains domiciles liés à la communauté égyptienne en Algérie avaient été saccagés. En réponse, des manifestations avaient ensuite été organisées devant l’ambassade d’Algérie au Caire pour protester contre ces évènements.

Le ministre des Affaires étrangères Ahmed Aboul Gheit a estimé dimanche les dégâts à des dizaines de millions de dollars, ajoutant que les sociétés égyptiennes visées, dont le groupe de télécommunications Orascom, demanderaient des dommages et intérêts. "Les sociétés demanderont des dommages et intérêts pour ces dégâts et nous espérons que (...) le gouvernement algérien accèdera (à ces demandes)", a-t-il déclaré selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères. L'Egypte souhaite pouvoir reprendre de bonnes relations avec l'Algérie, a-t-il toutefois poursuivi, déclarant que les deux pays étaient unis "par l'affection et la fraternité".[/b]











Football - Tunisie
Arbitres de Tunisie, levez-vous !





Une nouvelle fois, un arbitre, en l’occurrence celui du derby tunisois, a été placé au centre des débats après avoir refusé deux penalties pour le Club Africain. Les hommes au sifflet sont désormais devenus la justification de tel ou tel résultat…pour le plus grand malheur du football tunisien.

Code:
[b]Dans un match d’un tel enjeu, il aurait sans doute été préférable de faire appel à un homme du cru pour éviter toute polémique inutile. Mais depuis plusieurs années, et afin que l’on accuse ni l’une, ni l’autre des deux formations d’être aidée par un arbitre plutôt tarajiste ou à tendance clubiste, la solution a été de faire appel à des arbitres étrangers pour toutes les rencontres entre les grandes équipes du Championnat que sont l’Espérance de Tunis, le Club Africain, l’Etoile du Sahel, voire le Club Sfaxien ou le Stade Tunisien.

Comme ce fut le cas hier avec le Portugais Paulo Manuel Gomes Costa. Le Lusitanien n’a pourtant pas un CV de débutant puisqu’il a arbitré nombre de rencontres en Ligue des Champions, Coupe de l’UEFA et officie encore aujourd’hui dans la Liga Sagres (L1 portugaise). Il est donc ainsi l’une des conséquences de la jurisprudence« Chiboub » - du nom de l’ancien et emblématique président de l’EST (1989-2004)- qui visait à enlever tout doute sur la probité des hommes en noir. Dès le milieu des années 90, on ne pouvait ainsi plus accuser les arbitres, en grande majorité tunisois, de faire des faveurs. La pratique s’est généralisée mais les griefs contre les arbitres sont demeurés. Avant 1989, les arbitres tunisiens étaient partiaux, au mieux mauvais. Hier, monsieur Gomes Costa était simplement "de trop dans l'arène de Radès" selon le quotidien Le Temps.

Les mentalités doivent-elles changer ?

Au delà du sentiment de frustration lié à l’interprétation des actions, la question est de savoir jusqu’où cette cabale anti-arbitres va mener le football tunisien. La prestation de l’arbitre du derby tunisois doit-elle désormais inciter dirigeants des grands clubs et instances dirigeantes à faire machine arrière et à revenir sur des décisions qui étaient censées apporter plus d’équité ? Les critiques dont fait l’objet Paulo Costa ont toujours existé en Tunisie. Pourtant, la corporation arbitrale ne semble pas vouloir monter au créneau pour faire cesser les indignations des uns et les campagnes de dénigrement des autres.

D’une part, la solution serait d’abord de mieux former les arbitres tunisiens mais surtout de mieux les préparer à des situations tendues sur et en dehors du terrain, un état de fait presque devenu une norme dans le championnat tunisien. Les erreurs arbitrales, qui ont toujours existé, ne doivent également plus servir d’excuses aux clubs lorsque les résultats leurs sont défavorables. Tâche aux arbitres tunisiens de s’unir et de clarifier leur situation face à des critiques de plus en plus vivaces. A l’instar de la France, la Tunisie devrait elle aussi faire sa révolution des sifflets.

Eurosport[/b]











Tennis - Coupe Davis
Cette Armada a une âme, et un avenir





L'Espagne, quatre fois vainqueur depuis 2000, s'impose comme la nation référence en Coupe Davis. Soudés, Nadal, Ferrer, Verdasco, Lopez et Ferrero, collent à l'esprit de l'épreuve. Ce groupe possède un leader et un esprit de corps, la formule optimale. En 2010, ils viseront un triplé historique.

COUPE DAVIS 2009, FINALE : Espagne bat République tchèque 5-0 et conserve son titre acquis l'an dernier en Argentine.














Tennis - WTA Tour
Mauresmo : "Une immense fierté"





"Je ne vais pas y aller par quatre chemins, j'ai décidé de mettre un terme à ma carrière." Par ces mots, Amélie Mauresmo s'est libérée en officialisant ce que tout le monde pressentait. Une décision qui voit s'éloigner la plus grande joueuse tricolore de l'ère Open. La tête haute.

Code:
[b]AMELIE, vous avez donc décidé de mettre fin à votre carrière professionnelle . Pouvez-vous nous expliquer les raisons qui vous y ont poussée ?

A.M. : C'est une décision qui a été longuement réfléchie. J'avais envie de prendre mon temps. C'est vrai que c'est un peu triste, mais c'est une décision qui est venue à moi comme une évidence au fil des dernières semaines et des derniers mois.

La fatigue , physique ou mentale , y est pour quelque chose ?

A.M. : Des difficultés surtout mentales en fait. Cela fait quand même 25 ans que ma vie tennistique est en route, et je sens que j'arrive au bout du chemin avec des choses extraordinaires qui se sont passées. J'ai obtenu des résultats qui sont allés au-delà de mes rêves, de mes espérances. C'est vrai le paramètre physique est important, plus vous avancez et plus c'est difficile d'être au niveau et d'enchaîner les semaines. C'était devenu de plus en plus dur. Aujourd'hui concrètement, je n'ai plus envie d'aller sur le terrain m'entraîner. A partir de ce constat très simple, il faut prendre une décision qui s'impose comme une évidence. J'ai eu la chance d'avoir une carrière extraordinaire. Je crois que dans ma tête ça s'est terminé après Wimbledon. J'ai voulu continuer pour finir ma saison et je crois que le moment est venu de tourner la page et de passer à autre chose.

Est-ce une décision que vous avez prise seule ?

A.M. : C'est une décision qui m'appartient à 100%. Je sais que toute mon équipe était là pour m'aider et m'encourager. Elle croyait encore en mes capacités. J'ai beaucoup écouté mes proches, et les mots de mon équipe ont pesé lourd dans la lenteur de ma prise de décision. La flamme, l'envie, la passion ne sont plus là. La tournée américaine cet été a été très difficile à vivre. C'est ça aussi qui me pousse aujourd'hui à vous dire tout cela. Depuis la fin de l'US Open, à aucun moment j'ai eu envie d'appeler mon équipe pour leur dire: "Allons y ! On y retourne." Non. Tout cela était bel et bien terminé dans ma tête. Et je n'ai aucun regret de m'arrêter maintenant.

Avez-vous pensé à disputer l'Open Gaz de France à Paris en février 2010 pour vos adieux ?

A.M. : Cela n'a jamais été vraiment quelque chose de possible dans ma tête. Il fallait faire la préparation hivernale, et ça je n'en avais plus envie. C'est là aussi où je me dis que c'est la bonne décision. Evidemment s'il suffisait d'arriver sur le terrain et de briller, mais pour arriver à ça il y a un gros boulot, et je ne me sens pas capable de le faire.

D onc vous allez partir sans faire vos adieux au public.. .

A.M. : On verra comment on s'organise. Je sais que peut-être quelque chose sera organisé à Coubertin. Mais en tant que joueuse de tennis, cela ne se fera pas. J'ai vu Fabrice Santoro pendant sa dernière saison faire ses derniers matches. Ce n'est pas quelque chose qui me tente. Je voulais faire cette saison à fond, sans penser que c'était la dernière. Cela fait partie de ma personnalité.

Est-ce que vous avez des regrets, notamment celui de ne pas avoir réussi à Roland-Garros ?

A.M. : Non, je me retourne aujourd'hui sans aucun regret, mais avec une immense fierté. Je ne rêvais pas d'avoir ce palmarès-là. Oui je rêvais de gagner un Grand Chelem. Numéro 1 mondiale, je n'en parle même pas, je pensais que c'était inaccessible... La Fed Cup, c'était une aventure humaine absolument incroyable. Il y a eu des trophées soulevés parmi dans le monde... Notamment à Paris, c'était magique. J'ai vécu dix ans magiques, incroyables, avec des moments heureux, des remises en question, de la persévérance. J'ai été encadrée, portée, aimée par mon équipe tout au long de cette fin de saison et je ne les remercierai jamais assez.

Quels souvenirs vous viennent à l'esprit ?

A.M. : Je n'ai pas d'images, je suis complètement dans l'émotion. Depuis que j'ai pris ma décision, beaucoup d'images sont venues, mais là aujourd'hui je suis simplement contente que mes proches, mais aussi d'autres personnes, soient là. Cela me montre aussi que ce que j'ai créé dans le monde du sport est de très fort. Tout est parti de la Fed Cup, où le tennis féminin en France a décollé avec la finale 2005, que l'on a perdu à Roland-Garros mais le public nous a tellement poussées que cela m'a beaucoup ému. Ensuite, il y a eu cette médaille d'argent à Athènes en jeux Olympiques qui m'a procuré une énorme émotion. Et puis, je n'oublie pas les Masters fin 2005 face à Mary Pierce ce qui a conditionné ma superbe année 2006 et le gain de mes deux titres en Grand Chelem qui reste mes plus beaux résultats. Tout cela me laisse une immense fierté.

Il n'y a donc aucune chance pour que vous sortiez de votre retraite à votre tour dans quelques temps ?

A.M. : Je sais qu'il ne faut jamais dire jamais. Mais un retour à la compétition, je n'y crois pas trop. Je vois bien à quoi vous faites allusion avec le retour de Kim Clijsters et de Justine Henin, pour ne prendre que les dernières... Mais j'ai désormais 30 ans et il est temps que je passe à autre chose. Maintenant, j'ai des craintes, je ne le cache pas. Des peurs de ne plus m'éclater comme j'ai pu le faire auparavant. C'est normal, c'est une fin, une petite mort pour moi. Mais c'est réfléchi. J'ai vécu ma carrière de façon exacerbée et je ne regrette rien.

Savez-vous ce que vous allez faire dorénavant ?

A.M. : Pour l'instant, le futur n'est pas déterminé pour moi. J'aime bien prendre mon temps, ne pas me précipiter. J'ai quelques idées en tête mais aujourd'hui ce n'est pas le sujet. Transmettre en tout cas est quelque chose d'intéressant et une idée à creuser. Mais là aussi, je me laisse du temps pour déterminer ce qui s'offre à moi. Mais je suis compétitrice dans l'âme, donc je suis prête à relever de nouveaux challenges.

Eurosport - Propos recueillis par Sébastien PETIT[/b]










BOCH
Admin
Admin

Messages : 96
Date d'inscription : 20/10/2007
Age : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://som-saif.bestgoo.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum